Fête de la St Jean

Fête de la St Jean

Fête de la St Jean samedi 25 juin à partir de 14h30flyersflyers verso

Nuit des musées

Nuit des musées

36C’est une soirée très conviviale et intimiste qu’ont pu vivre la petite centaine de participants à la Nuit des Musées, samedi 21 mai au Musée des Manufactures de Dentelles. En première partie de soirée, Frida Morrone et Laetitia Blanchon ont ravi le public en faisant partager leur passion de l’histoire de l’art et des belles histoires. A partir d’objets d’art, de tableaux, elles ont conté des histoires. Laetitia Blanchon a apporté un petit côté « scientifique » à la soirée en s’interrogeant sur la question du rapport à l’objet d’art et l’importance de Marcel Duchamp dans l’art moderne et sa vision de l’art. Une rencontre exceptionnelle avec ces deux artistes, dans le cadre du festival « Contes en marche », qui ont terminé leur prestation par une distribution de présents…
La soirée s’est poursuivie avec le Couvige Nocturne qui a réuni une vingtaine de dentellières de Basse-en-basset, Craponne et Retournac. Même si ce rendez-vous annuel perdure depuis plusieurs années, les visiteurs restent ébahis devant la dextérité des dentellières et leur passion du savoir-faire pour pratiquer la dentelle à la bougie et dans la pénombre, comme le faisant les dentellières au début du 20e siècle à la veillée.
Le prochain rendez-vous du Musée de Retournac aura lieu le 11 juin 2016 pour l’ouverture de l’exposition « Vivre et rêver en dentelle. Annie Bascoul » qui durera jusqu’en décembre. Renseignement au 04.71.59.41.63

Spectacle médiéval

Spectacle médiéval

Bravo aux Rangers de Haute Loire et à leur Président Jean Marc Moulanger pour ce formidable spectacle médiéval. A l’année prochaine !

30 mai

Des nouveautés à la médiathèque

Des nouveautés à la médiathèque

La médiathèque René Garnier renouvèle sans cesse son stock de livres pour vous apporter de nouvelles lectures et écoutes

l'arbre du pays TorajaL’arbre du pays Toraja

Philippe Claudel

« Qu’est-ce que c’est les vivants ? À première vue, tout n’est qu’évidence. Être avec les vivants. Être dans la vie. Mais qu’est-ce que cela signifie, profondément, être vivant ? Quand je respire et marche, quand je mange, quand je rêve, suis- je pleinement vivant ? Quand je sens la chaleur douce d’Elena, suis-je davantage vivant ? Quel est le plus haut degré du vivant ? » Un cinéaste au mitan de sa vie perd son meilleur ami et réfléchit sur la part que la mort occupe dans notre existence. Entre deux femmes magnifiques, entre le présent et le passé, dans la mémoire des visages aimés et la lumière des rencontres inattendues, L’Arbre du pays Toraja célèbre les promesses de la vie.

 

la mémoire des embrunsLa mémoire des embruns

Karen Viggers

Mary est âgée, sa santé se dégrade. Elle décide de passer ses derniers jours à Bruny, île de Tasmanie balayée par les vents où elle a vécu ses plus belles années auprès de son mari, le gardien du phare. Les retrouvailles avec la terre aimée prennent des allures de pèlerinage. Entre souvenirs et regrets, Mary retourne sur les lieux de son ancienne vie pour tenter de réparer ses erreurs. Entourée de Tom, le seul de ses enfants à comprendre sa démarche, un homme solitaire depuis son retour d’Antarctique et le divorce qui l’a détruit, elle veut trouver la paix avant de mourir. Mais le secret qui l’a hantée durant des décennies menace d’être révélé et de mettre en péril son fragile équilibre. Une femme au crépuscule de sa vie, un homme incapable de savourer pleinement la sienne, une émouvante histoire d’amour, de perte et de non-dits sur fond de nature sauvage et mystérieuse.

en attendant bojanglesEn attendant Bojangles

Olivier Bourdeaut

Sous le regard émerveillé de leur fils, ils dansent sur «Mr. Bojangles» de Nina Simone. Leur amour est magique, vertigineux, une fête perpétuelle. Chez eux, il n’y a de place que pour le plaisir, la fantaisie et les amis. Celle qui mène le bal, c’est la mère, imprévisible et extravagante. Elle n’a de cesse de les entraîner dans un tourbillon de poésie et de chimères. Un jour, pourtant, elle va trop loin. Et père et fils feront tout pour éviter l’inéluctable, pour que la fête continue, coûte que coûte. L’amour fou n’a jamais si bien porté son nom.

un grand jardinUn grand jardin

Gilles Clément et Vincent Gravé

Après «Jardins des vagabondes», le paysagiste Gilles Clément retrouve l’illustrateur Vincent Gravé pour une fable en 12 planches autour des jardins. Aux illustrations luxuriantes et colorées, truffées de mille petits détails à débusquer, viennent s’associer des textes poétiques et documentés sur les insectes, l’hiver, le potager ou encore les fruits. Un livre spectaculaire, au très grand format, porté par deux artistes talentueux, soucieux de communiquer leur amour de la nature.

mon petit vivaldiMon petit vivaldi

Sevrine Cordier

Avec ses puces sonores musicales ce recueil est unique. Sur chaque page, l’enfant recherche dans l’illustration le petit bouton qui déclenchera la musique. «Les Quatre Saisons» sont bien sûr évoquées à travers «Le Printemps», «L’Èté», «L’Automne» et «L’Hiver» mais on retrouve aussi dans ce volume le «Concerto pour mandoline» et «La Follia.» Un album à écouter

le choix de samLe choix de Sam

Edward Van de Vandel

Tout change dans la vie de Kix le jour où il rencontre un splendide chien des Pyrénées d une blancheur éclatante. Le garçon et le mystérieux animal se prennent très vite d amitié l un pour l autre. Sam c est le nom que Kix lui a donné passe de plus en plus de temps chez le garçon. Il faut dire que Kix et sa soeur font preuve de beaucoup d attention à l égard du chien et que celui-ci raffole de leurs caresses. Pourtant, Kix est inquiet. Et si le propriétaire de Sam le réclamait ? Au cours d une terrible nuit pleine de rebondissements, le garçon va prouver combien il aime son chien. A partir de 9 ans

 

À écouter

CDs

Festival « Contes en Marches » samedi 21 mai à 20h

Festival « Contes en Marches » samedi 21 mai à 20h

conteDans le cadre du festival « Contes en Marches », les amis du musée et  la médiathèque René Garnier propose un spectacle de contes « le cabinet de curiosité » de Frida Morrone et de Véronique Caye, samedi 21 mai à 20h au musée des manufactures de dentelles à Retournac.

 

Un spectacle (presque) improvisé sur la vie invisible des objets.

Sur scène, une table avec des objets hétéroclites : des reproductions d’œuvres d’art, des « gadgets » venant des boutiques des musées, des objets plus ou moins vieux qui ont une âme. C’est une installation entre la brocante et le musée personnel, à l’image des premières collections des « cabinets de curiosités » du XVIIe siècle.

En choisissant des objets, le public devient le complice incontournable pour faire exister le spectacle et en déterminer le déroulement.

 

L’entrée est gratuite, le public familial à partir de 6 ans.

 

Dans le cadre de la nuit européenne des musées, le spectacle sera suivi du traditionnel couvige nocturne organisé par les amis du musée et le musée des manufactures de dentelles.