activités > Expositions
> Croq'Musée Jeunes Publics
> Publications

> Colloques & Conférences
> Stages
> Expositions temporaires
> Art contemporain
> Exposition itinérante
> Expositions permanentes

> Exposition du CEDF au Puy-en-Velay
Dominique Torrente 2009 | Artistes contemporains textiles 2008


> Retour à la page d'accueil du site
> Retour à la page Artistes contemporains textile 2008

- Actualité Juin 2008 -

art contemporain

Françoise Micoud : Une nature de fil (13 juin - 31 août 2008)

 

affiche Une nature de filDans le cadre de la programmation d'artistes contemporains textile, le Musée accueille, à la suite de Christine Peyret, Françoise Micoud, dentellière française de renommée internationale. Ses thèmes de prédilection sont la nature, les feuillages, les insectes et les empreintes, que nous retrouvons dans cette exposition toute en délicatesse.

Les œuvres de Françoise Micoud envahissent les vitrines du Musée et entrainent le visiteur dans un jeu de piste dentellier ...

> Télécharger le dossier de presse (PDF 1,26 Mo)

Extraits .....

 

 

 

En ronde monotone"J’aime le textile depuis que je suis enfant. j’ai tricoté dès l’âge de 5 ans. J’ai toujours aimé les fibres, en faire quelque chose. Dès que j’ai touché les fuseaux (dentelle aux fuseaux sur carreau) j’ai su que ce serait mon médium de création ; ce fut immédiat ! J’aime pouvoir rendre méconnaissable par la pigmentation un simple fil de coton ou de lin."

"En ronde monotone"
A chaque fois je refais des feuilles. Je ne sais pas ce que ça représente pour moi, ça a un côté très léger, très fragile. C’est peut-être cette fragilité, les vides et les pleins aussi, les formes qui sont absolument magiques.
La pigmentation est très importante dans ce travail.

Photo Françoise Calmon

 

 

Haches votives"Haches votives ou d’improbables insectes acéphales"
Il y a de nombreuses années j’avais été fascinée par un mur entier de haches présentées au musée de l’Outil et de la Vie Ouvrière à Troyes. Un jour, j’ai dessiné cette forme ; elle s’était inscrite en moi. Pour des raisons personnelles ces petites haches devinrent votives. Comme tout le monde y voyait des insectes, je les ai appelées «haches votives ou d’improbables insectes acéphales». Je n’y vois toujours pas d’insectes ; pour moi ce sont définitivement des haches.

 

 

 

 

 

Photo Françoise Calmon

 

Dentelle de silence

"Dentelle de silence"
J’avais envie de travailler sur le principe des lourdes dentelles portées sur les robes de l’époque de Catherine de Médicis, mais en les isolant du vêtement pour n’en conserver que la structure. J’ai repris des modèles tirés du livre « Le Pompé ». J’ai utilisé le pigment Brun Van Dick violet de chez Adam et selon la façon dont je l’ai appliqué, j’ai obtenu une subtile gamme de couleurs qui va du mauve très clair à un presque brun sombre. Ca a été un travail très long, très répétitif puisque chaque bande mesure 2 mètres.

 

 

 

 
english version