> Présentation
> Les collections
> Le centre de documentation spécialisé

> Soutenir le musée
 

> Les manufactures
> Les dentelles
> La chaîne opératoire
> Le chantier des collections

Chantier des collections du bâtiment Auguste Experton & Fils | Chantier des collections du bâtiment Claire Experton & Cie


> Retour à la page d'accueil du site

Contours du vide

Le chantier des collections

Traitement du mobilier par anoxie

 

Une des missions élémentaires d'un musée réside dans la conservation de ses collections. Le mobilier de l'atelier des manufactures est en majeure partie constitué de bois et il a été constaté ici et là des preuves d'infestation du bois par des insectes, fragilisant alors les matériaux. Pour stopper ces détériorations, une solution a été choisie : le traitement par anoxie. Il s'agit d'isoler les éléments contaminés dans un espace fermé sous une poche en plastique hermétique et de priver cet espace d'oxygène en le remplaçant par de l'azote, cela sous une période suffisante pour détruire les insectes et les larves.

Réalisation de la bulle par soudure de bandes de plastique

L'ensemble du mobilier à traiter représente environ 120 m3. La bulle de plastique a été constituée dans l'atelier de la manufacture "Auguste Experton & Fils", lieu où était déjà rassemblé une grande partie des pièces à traiter et disposant d'une surface suffisante soit 40 m² au sol.

Installation du mobilier

Au mois de mai 2005, M. Renard, restaurateur agréé, installe le sol de la "bulle", en plastique épais et moquette pour éviter toutes déchirures éventuelles. Par la suite l'équipe du musée et les services techniques de la Mairie ont installé le mobilier sur ce sol.

Fermeture de la bulle

Puis la bulle est fermée hermétiquement par soudure du plastique. Cette bulle mesure environ 12 mètres de long, 4 mètres de large et 2,5 mètres de haut et est raccordée à différents appareils de mesure (contrôle de la température, de l'humidité relative et de l'oxygène), ainsi qu'au générateur d'azote et à la pompe à vide. L'utilisation de cette pompe permet de descendre plus rapidement le taux d'oxygène au début du traitement.

Appareils de mesure

Afin de contrôler l'efficacité du traitement, des "insectes témoins" ont été inclus dans la bulle pour vérifier leur destruction à la fin du traitement. Pendant 6 semaines, en juillet et août, période où la température monte jusqu'à 24° dans l'atelier favorisant ainsi l'éclosion des larves et donc leur destruction, l'installation a très bien fonctionné.

Les collections sous protection

Aujourd'hui encore, le mobilier est sous cette "bulle protectrice" et le restera le temps des travaux qui vont permettre de réaliser les réserves du Musée. Ensuite, le mobilier reprendra sa place et l'atelier de la manufacture "Auguste Experton & Fils" retrouvera son aspect d'origine. Conservé en l'état, élément exceptionnel de patrimoine industriel, l'atelier sera accessible en visite guidée, pour les groupes sur rendez-vous.

Collections sous plastique le temps des travaux